Qu’est-ce que le Chaga Sibérien ?

 


(Inonotus obliquus)

.

Le Chaga est un champignon sauvage qui pousse sur les troncs d’arbres de bouleau. Il s’agit d’une forme stérile d’espèce fongique.

Les meilleurs « hôtes » pour le Chaga sont les variétés de bouleau « Betula pendula » et « Betula pubescens ».

Il se peut qu’il se développe sur d’autres variétés d’arbres (cèdre de montagne, hêtre, orme, peuplier faux-tremble), mais dans ce cas il ne présente aucunement les effets curatifs du Chaga issu du bouleau.

Le Chaga a l’apparence d’une masse noire concassée, d’où son appellation courante « le champignon noir de bouleau ». Contrairement à tout autre champignon, il ne croît pas sur l’écorce, mais de l’intérieur du tronc vers l’extérieur.

En Russie, le Chaga est également désigné par les expressions « champignon de bouleau noir », « lèvre de bouleau » ou encore « shulta » en Sibérie.

Son nom actuel « Chaga» provient probablement de l’ancien mot slave « gaga », qui signifie « une lèvre ».

Ce champignon se développe mieux dans les régions très froides, telles que la Sibérie, où la température hivernale descend sous les – 40°C.

En raison d’une symbiose naturelle entre l’arbre de bouleau et le Chaga, l’âge de l’arbre joue un rôle majeur dans l’acquisition et la richesse des substances actives transmises. Le Chaga ne poussant pas sur le sol mais sur l’arbre, il y puise la totalité de ses nutriments, qu’il absorbe et concentre. Plus l‘arbre est ancien, plus le Chaga accumule de substances actives.

Parfois, le Chaga peut détruire l’arbre sur lequel il pousse. Cependant cela arrive uniquement aux très vieux arbres, que le Chaga finit par épuiser.

Il possède des propriétés thérapeutiques exceptionnelles, à tel point qu’on le qualifie de « miracle de la nature » ou « d’aliment aux pouvoirs surnaturels ». Il est qualifié de « don de Dieu » ou « champignon de l’immortalité » en Russie, de « diamant de la forêt » au Japon, ou encore de « roi des plantes » en Chine.

Face à la reconnaissance croissante de ses qualités médicinales, le Chaga ne cesse de gagner en popularité dans de nombreux pays (Etats-Unis, Canada, Japon, Corée du sud, etc).

Il est à noter que seul le Chaga sauvage possède toutes ces propriétés thérapeutiques, et que toute tentative de culture artificielle ne donne qu’un champignon très pauvre en nutriments.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *