Les approches complémentaires 

.

L’Huile Russe soulagera durablement votre psoriasis comme nul autre produit, mais vous pouvez en complément, essayer de le traiter par l’intérieur, afin de le maîtriser encore un peu plus, voire même le faire disparaître définitivement.

.

On commence par détoxiquer le corps… et l’esprit

.

Le psoriasis et l’alimentation

La première mesure est de supprimer de l’alimentation les produits laitiers, les gâteaux secs, sucreries, chocolat, charcuteries, poissons et crustacés, l’alcool et la cigarette.

Les réponses naturopathiques sont en partie communes pour le psoriasis et l’eczéma.

Limitez les produits laitiers et le gluten, qui accentuent la porosité intestinale et les réponses de type allergiques, de même que le gras d’origine animal qui accentue le déséquilibre lipidique, et les sucreries qui encouragent la dysbiose intestinale.

Pour le moment, les associations de médecins et de nutritionnistes ne reconnaissent aucune diète spéciale pour les gens qui souffrent de psoriasis. Pourtant, plusieurs recherches préliminaires rapportent les effets positifs de certaines modifications alimentaires.

.

Recommandations générales

Il existe notamment des données scientifiques qui encouragent une diète sans gluten. Il semble, en effet, que 16 % des personnes atteintes de psoriasis souffriraient d’une sensibilité au gluten. D’autres données nous orientent quant à elles du côté d’une diète végétalienne, d’une diète à base de riz, ou encore d’une diète incorporant des suppléments d’huile de poisson (oméga-3).

Une autre étude récente (sans groupe contrôle), dans le cadre de la recherche de traitements complémentaires, a révélé les avantages d’une diète riche en fruits et légumes, intégrant de l’huile d’olive et des suppléments en fibres alimentaires. Cette même étude bannit les viandes rouges, les aliments raffinés  et l’alcool. D’ailleurs, sur ce dernier point, plusieurs études ont déjà établi un lien entre la consommation d’alcool et le degré de gravité du psoriasis.

Une autre hypothèse suggère que le psoriasis serait causé par une trop grande perméabilité intestinale, qui permettrait le passage de nutriments alimentaires plus gros que la normale dans le sang, entraînant une réponse immunitaire exagérée.

La consommation de matières grasses (surtout de graisses saturées) peut aussi augmenter le s risque s de survenue de psoriasis. A contrario, les fruits et légumes (riches en antioxydants) et le sélénium (un antioxydant) pourraient réduire ce risque. D’ailleurs, des résultats de recherches émettent l’hypothèse d’un déséquilibre du système oxydant-antioxydant chez les patients souffrant de psoriasis.

Sans que l’on puisse en affirmer l’efficacité, les 12 recommandations alimentaires suivantes pourront aider les personnes souffrant de psoriasis en agissant à trois niveaux :
  • Diminuer la perméabilité de l’intestin
  • Réduire l’oxydation
  • Réduire l’inflammation

Lire la suite Psoriasis et alimentation >>>

.

Acides gras oméga-3

Les acides gras oméga-3 sont reconnus pour leur action anti-inflammatoire. Quelques études cliniques ont été réalisées avec des suppléments d’huiles de poisson, avec cependant des résultats contradictoires. Plusieurs professionnels de santé, dont ceux de la clinique MAYO aux États-Unis, estiment tout de même que cela vaut la peine d’essayer cet adjuvant. Par ailleurs, la prise de suppléments de lécithine marine (des phospholipides marins extraits de poissons sauvages, riches en oméga-3) a été testée auprès de personnes atteintes de psoriasis lors de 2 études préliminaires menées par un dermatologue français. Les patients avaient cessé tout traitement médical (sauf les émollients). Après 3 mois de traitement, une diminution des symptômes a été observée. Après 6 mois, la cicatrisation des plaques était effective chez la grande majorité des sujets. L’auteur de ces recherches affirme que la lécithine marine serait mieux digérée que les oméga-3 sous forme d’huiles de poisson.

.

Homéopathie

L’homéopathie ne soigne pas le psoriasis mais peut aider à lutter contre ses symptômes, notamment les démangeaisons. Retenons les formules suivantes : petroleum, berberis aquifolium, staphysagria, calcarea. Demandez conseil à votre médecin et n’hésitez pas à consulter un homéopathe.

L’efficacité des remèdes homéopathiques dépend du terrain et de l’histoire de chaque personne ; ils ne peuvent donc pas être prescrits comme on prescrit des médicaments.

Différents traitements homéopathiques existent selon les formes de psoriasis. Selon les symptômes, il est possible de prendre 3 granules 3 fois par jour des remèdes suivants :

– psoriasis en taches rondes : Sepia officinalis 9 CH ;
– si la peau est très épaisse : Graphites 9 CH ;
– psoriasis du cuir chevelu : Calcarea carbonica 9 CH ;
– démangeaisons aggravées par la chaleur : Kalium arsenicosum 9 CH ;
– éruption aggravée l’hiver : Petroleum 9 CH ;
– éruption aggravée au printemps : Sepia officinalis 9 CH ;
– psoriasis du thorax : Natrum arsenicosum 9 CH.

Un autre remède qui peut se révéler efficace pour un psoriasis touchant l’ensemble du corps, est de mettre 25 doses de Natrum muriaticum 6D en trituration dans 1 litre d’eau de Volvic, à boire chaque jour pendant 2 mois.

Pour le psoriasis du cuir chevelu, traiter avec Natrum Muriaticum 4 à 5H, 2 prises par jour. Si l’on préfère une seule 1 prise hebdomadaire, privilégier Natrum Muriaticum 9 à 15H.

Si l’on veut traiter le un psoriasis localisé sur le visage, le pubis, les plis et les ongles, accompagné de lésions brunâtres, traiter avec Sepia 4H à 5H avec 2 prises par jour, ou Sepia 9H à 15H, en une prise par semaine. Si le psoriasis s’accompagne de saignements et de fissurations, prendre du Phosphorus 4 à 5H avec 2 prises par jour ou Phosphorus 9H à 5H, en une prise hebdomadaire. Le Petroleum est également efficace pour atténuer ces symptômes.

Pour les autres cas, on peut conseiller Berberis Aquifolium pour traiter un psoriasis avec une peau sèche et rugueuse, Calcarea Carbonica (avec une peau molle, fissures après lavage) et Hydrocotyle Asiatica (avec une peau indurée, des démangeaisons).

.

Détente et gestion du stress

Il est reconnu qu’un niveau de stress élevé joue un rôle dans l’apparition ou l’exacerbation des poussées de psoriasis. Diverses méthodes aident à se détendre, comme les exercices de respiration, la méditation, la visualisation ou le biofeedback. En 1998, une étude a été effectuée auprès de 37 personnes qui suivaient un traitement de photothérapie ou de photo-chimiothérapie contre le psoriasis. Une technique rapide de méditation (basée sur l’écoute d’instructions enregistrées sur cassette audio) accompagnant le traitement a permis d’obtenir une guérison significativement plus rapide.

.

Hypnothérapie

Des chercheurs ont déjà souligné l’effet curatif de l’hypnothérapie sur les maladies de la peau, et notamment sur le psoriasis. Le Dr Andrew WEIL estime qu’il vaut la peine d’essayer l’hypnothérapie. Selon lui, les problèmes de peau semblent réceptifs aux suggestions faites par hypnose. Pour l’instant, on ne dispose cependant que d’études préliminaires pour appuyer son efficacité…

uLt soulager :

Le jeûne thérapeutique

Le jeûne représente une stratégie intéressante face au psoriasis. L’absence de nourriture permet en effet d’affamer toutes les bactéries intestinales sans distinction, en plus d’éviter toute entrée de protéines alimentaires qui pourraient être problématiques (gluten ou autre). La pratique d’un jeûne pendant quelques jours (une semaine par exemple) est donc bénéfique sur le psoriasis de manière quasi-systématique. De plus, la reprise de l’alimentation, même si elle entraîne bien le retour des symptômes à plus ou moins long terme, ne se traduit pas par une flambée comme on peut le voir avec la prise de médicaments (corticoïdes en particulier). Le seul problème est l’amaigrissement qu’il provoque, ce qui peut être problématique pour les personnes qui sont déjà minces. En revanche, si vous présentez un surpoids même léger, jeûner à l’eau est une excellente initiative face à cette maladie car les kilos en trop ont un effet inflammatoire général important dans le psoriasis. Une perte de poids améliore toujours significativement les symptômes de la maladie et de manière durable . Dans tous les cas, ne jeûnez pas sur une longue période sans avis médical préalable ni préparation.

.

Plantes recommandées pour lutter contre le psoriasis

La capsaïcine est la substance active du piment de Cayenne. Elle aurait la capacité de réduire l’inflammation et d’empêcher la dilatation des vaisseaux sanguins de l’épiderme. L’application répétée d’une crème à base de capsaïcine semble soulager les démangeaisons causées par le psoriasis.

Dosage
Appliquer sur les parties atteintes, jusqu’à 4 fois par jour, une crème, une lotion ou un onguent contenant de 0,025 % à 0,075 % de capsaïcine. Il faut souvent compter 14 jours de traitement avant que l’effet thérapeutique se fasse pleinement ressentir.

Mahonia à feuilles de houx (Mahonia aquifolium). Les propriétés médicinales des racines et de l’écorce de cet arbuste sont connues depuis longtemps. On fabrique aujourd’hui des onguents anti-inflammatoires à base de mahonia. Plusieurs essais laissent penser que l’application d’un tel onguent soulage les symptômes du psoriasis léger ou modéré.

Aloès (Aloe vera). Le gel d’aloès est un liquide visqueux extrait du cœur des grosses feuilles de la plante (à ne pas confondre avec le latex qui, lui, est tiré de la partie externe des feuilles). Il a des propriétés émollientes et est souvent utilisé en dermatologie. Les quelques études publiées ont donné des résultats contradictoires, mais globalement plus positifs que négatifs.

La Commission E reconnaît l’efficacité des fleurs de camomille allemande pour soulager l’inflammation cutanée. Les préparations à base de camomille sont largement utilisées en Europe pour traiter le psoriasis, l’eczéma, la sécheresse de la peau et les irritations. Cette plante exerce une action anti-inflammatoire et anti-allergique.

Dosage
Consulter notre fiche Camomille allemande.

Vinaigre de cidre. Le vinaigre est traditionnellement utilisé pour calmer les démangeaisons parfois causées par le psoriasis.
Dosage
Appliquer sur les parties atteintes, à l’aide d’un tampon.