Psoriasis des jambes : que faire ?

Psoriasis aux jambes
 

Selon les statistiques, près de 3 % de la population mondiale est concernée par le psoriasis. Cette maladie de peau inflammatoire apparaît souvent chez des personnes génétiquement prédisposées. Mais elle peut aussi être une réaction au stress, à un choc émotionnel, à une forte fatigue, à un syndrome infectieux, ou encore à une consommation excessive d’alcool ou de tabac. On relève différents types de psoriasis, dont le niveau de gravité varie. Les traitements préconisés dépendent de la localisation corporelle des plaques ou lésions, et de leur gravité.

Toutes les régions du corps peuvent être touchées, parmi lesquelles les jambes ou les faces antérieures des tibias. Voici des conseils pour mieux comprendre cette maladie et la surmonter.

Deux formes de psoriasis des jambes

Deux formes de psoriasis peuvent toucher les jambes : le psoriasis vulgaire et le psoriasis pustuleux.

Le premier, dit « psoriasis vulgaire », se manifeste par des plaques rouges sur les jambes. C’est pourquoi on l’appelle aussi psoriasis en plaques. Selon les médecins, ces rougeurs sont le signe caractéristique du sang des cellules T. En observant les jambes, on remarque qu’il y a également des croûtes blanches sur le pourtour des plaques rouges. Ce sont les cellules mortes provenant de la couche cornée, et qui en excès, se sont accumulées en surface.

Le second est le psoriasis pustuleux, caractérisé par une apparition de lésions sur les jambes. On note aussi une inflammation de la peau (souvent avec présence de pus). Ce type de psoriasis se déclenche plus volontiers sur les zones externes des jambes, le long des tibias. Les crêtes tibiales peuvent s’étendre jusqu’aux genoux. Dans certains cas, les pustules psoriasiques peuvent remonter jusqu’aux cuisses du malade, provoquant ainsi une gêne et des douleurs difficilement supportables.

 

Quelques conseils pour mieux vivre avec son psoriasis

Le psoriasis des jambes peut perturber la vie sociale du malade. En été surtout, avec l’exposition aux regards des autres, difficile de porter robes, jupes ou shorts … Et comment ne pas ressentir de gêne lorsqu’il s’agit d’aller à piscine ou à la plage ?

Pour la personne atteinte de cette affection cutanée sévère, il est nécessaire de bien connaître son type de psoriasis, ses facteurs d’apparition, son évolution, afin de mieux le prévenir, le soigner, le vivre. Il faut également adopter les bons réflexes pour limiter au maximum la zone atteinte. En connaître les particularités permet de mieux anticiper et de choisir le bon traitement.

La prévention commence par le respect de règles d’hygiène élémentaires. Tout d’abord, utilisez toujours des produits doux pour la toilette, en évitant tout ce qui pourrait agresser la peau, comme les savons acides ou antiseptiques. Hydratez votre peau au maximum. De même, préférez des vêtements amples et de matières naturelles et légères : coton ou soie, qui évitent la macération. Privilégiez-les aux matières synthétiques. En somme, portez des vêtements qui aident la peau à mieux respirer. Sachez que les habits trop serrés amplifient la chaleur, et l’irritation.

 

De nombreux traitements pour votre psoriasis des jambes : lesquels privilégier ?

 

Les traitements classiques

Pour les formes de psoriasis commun, peu étendu, les traitements locaux par application sont souvent prescrits : anti-inflammatoires corticoïdes, parfois en association avec acide salicylique ou vitamine D, corticostéroïdes topiques, rétinoïdes (tazarotène …). Des préparations magistrales, sur ordonnance, à base de cortisone, acide salicylique, antiprurigineux, peuvent être également préparées.

D’autres médicaments existent, à administrer par voie orale : cytostatiques, immunosuppresseurs (méthotrexate, cyclosporine …).

Pour ces traitements médicamenteux, il convient de bien se renseigner sur leurs composants, leurs interactions et leurs effets à terme, afin de vérifier qu’ils correspondent bien à votre type de psoriasis, et peuvent être utilisés sans risque.

Ils peuvent être suivis en parallèle d’un traitement par photothérapie ou puvathérapie.

 

Les traitements naturels

Il existe une large panoplie de soins naturels proposés par les thérapeutes.

Parmi ceux-ci, ceux issus de la mer, comme la lécithine marine. Il s’agit d’une substance naturelle composée de phospholipides, qui entretiennent le système nerveux et le cerveau, entre autres. La lécithine marine est issue de poissons sauvages et présente une richesse en phospholipides. Elle présente l’avantage d’être très bien assimilée et bénéfique pour l’organisme. Les bains de sel de Mer peuvent également être recommandés, parfois sous forme de cure.

Mais la gamme la plus large de produits naturels pour le psoriasis des jambes nous est offerte par les végétaux. En crème, huile, huile essentielle, infusion, décoction, le choix est grand : bouleau, aloe vera, amande douce, cade, graines d’onagre, camomille, pour ne citer que les plus connues …

 

Pourquoi opter pour un soin naturel issu du bouleau ?

Parce que le bouleau possède de nombreuses propriétés reconnues dans le soulagement des affections sévères de la peau : plaques, irritations, infections. Sa sève, son écorce, ses bourgeons, sont à la base de divers soins naturels particulièrement efficaces.

 

Les soins naturels pour votre psoriasis des jambes, issus du bouleau proposés par Berevolk

BEREVOLK distribue depuis quelques années, et de manière exclusive en France, deux produits de soin et de bien-être d’origine végétale, entièrement naturels, destinés au soulagement de la plupart des affections cutanées (psoriasis au niveau des jambes, psoriasis ongles et mains, …) , y compris celles présentant une forme sévère :

–           L’Huile Russe (huile d’écorce de bouleau) : conçue, certifiée et produite en Russie, sous contrôle règlementaire, il s’agit d’une huile essentielle, garantie 100 % naturelle et pure. Déjà utilisée depuis des décennies en Russie dans le soin de tous types d’affections cutanées, ou pour les soins de la peau, elle s’applique en local. Elle soulage et fait disparaitre progressivement plaques, rougeurs, squames, boutons. Elle peut s’utiliser sur toutes les zones corporelles. L’amélioration de la peau ainsi que sa cicatrisation sont en général au rendez-vous après 4 à 5 semaines de soin quotidien.

–           Le Chaga Sibérien : nous proposons également ce complément alimentaire d’une richesse exceptionnelle en nutriments, destiné à renforcer les défenses immunitaires, et à apporter un bien-être général à tout l’organisme. Né sur les troncs de bouleaux des forêts de Sibérie, le champignon Chaga que nous sélectionnons pour notre extrait lyophilisé est récolté à maturité, traité et transformé selon une méthode certifiée. Celle-ci garantit un produit aux qualités nutritionnelles maximales, l’un des meilleurs sur le marché à ce jour. En boisson chaude, jour après jour, il diffuse ses nutriments dans tout l’organisme. Réputé pour son action sur certaines affections cutanées, ce puissant complément alimentaire